La Vague des Antipodes
Par William Fisher*

C’est un immense plaisir pour l’Ambassade d’Australie, et pour le Ministère australien des Affaires Etrangères, d’être de nouveau associés à un festival qui célèbre des traditions cinématographiques typiquement nationales. La France reconnaît depuis longtemps l’identité particulière du film australien… Depuis la Nouvelle Vague australienne des années 70, des réalisateurs tels que Gillian Armstrong, qui fait encore partie de la sélection cette année, se sont attachés à montrer la vraie Australie traditionnelle et unique, ajoutant à une certaine ambiguïté narrative, une fascination pour le paysage. D’autant plus que cette préoccupation pour la terre a aussi été mise en évidence dans le cinéma populaire australien, destiné à une plus large audience, telle que dans la trilogie Mad Max ou encore dans Priscilla Princesse du Désert, où dominait aussi l’aspect irrévérencieux du personnage australien.

Le programme de Saint-Tropez accorde une large place à ces deux pôles du cinéma australien, le cinéma populaire et le cinéma d’arts et d’essai. Rolf de Heer, scénariste réalisateur, est suivi de près par les vrais amateurs de film tandis que l’exceptionnel sens de l’humour australien est éclatant dans le Harvie Krumpet d’Adam Elliot, consacré il y a peu, lors du Festival du Film d’Animation d’Annecy, par le Prix du Public.

L’artiste à l’honneur cette année, Jane Campion, incarne l’esprit du festival. Les industries cinématographiques australienne et néo-zélandaise ont souvent travaillé main dans la main à partir d’une petite production. Jane Campion est une néo-zélandaise vivant à Sydney et diplômée de la prestigieuse Australian Film Television and Radio School. Son film La leçon de piano, tourné en Nouvelle-Zélande, fut l’un des grands films des années 90, et a généré un large intérêt, grâce à sa Palme au Festival de Cannes. En accordant à Bernard Bories les premiers droits de diffusion en France de son nouveau film In the Cut, Jane Campion honore et reconnait la réputation grandissante de ce festival, encore jeune, unique festival du film australien à l’étranger.

Nous sommes fiers et enchantés de partager avec vous les 5èmes Rencontres Internationales du Cinéma des Antipodes.

* Son Excellence, M. William Fisher, est Ambassadeur d’Australie en France.