Nathalie Latham a fait ses études au Japon (University of Foreign Studies de Kyoto) ce qui lui a permis de débuter en tant que traductrice dès son retour en Australie. Après avoir obtenu son Master of Arts degree à l’université
de Sydney, elle part pour Paris où elle démarre sa carrière dans la production de documentaires.Elle a ainsi réalisé une série de documentaires sur la condition des enfants en Birmanie, To the children of Burma, Don’t Show My Face. Outre sesdocumentaires télévisuels, elle développe des séries de photographies autour de ses thèmes favoris : l’étude des différences générationnelles et sociales, et la créativité culturelle. Sa collection « Creative Diaspora : Paris – Australian Artists living in Paris » aujourd’hui présentée aux « 5ème Rencontres Internationales du Cinéma des Antipodes » nous présente la communauté artistique australienne résidant à Paris. Vous pourrez ainsi découvrir des clichés de l’écrivain Wesley Enoch, de la compositrice Elena Kats Chernin, de la réalisatrice Samantha Lang ou de l’auteur Julia Leigh. Chaque personnalité a ainsi pu choisir son lieu parisien préféré comme cadre, celui qui le définit le mieux et caractérise le plus son intégration culturelle.A noter que la photographe à renouveler l’expérience en demandant aux artistes australiens vivant à New York de poser pour elle.