LE JURY


Patricia Lovell: Présidente du jury
Patricia Lovell débute sa carrière comme comédienne, puis devient journaliste à la radio et à la télévision. Elle a été membre de l'Australian Film Commission et de l'Australian Broadcasting Commission (aujourd'hui Corporation) et a dirigé pendant plusieurs années le département production de l'AFTRS, l'école de cinéma de Sydney. Productrice de talent, elle a développé des films incontournables de l'industrie cinématographique australienne. Elle a par exemple permis la réalisation des premiers films de Peter Weir, Picnic at Hanging Rock (c'est elle qui avait acheté les droits de cinéma du roman éponyme) et Gallipoli, deux grands succès publics et critiques. Elle a également soutenu Ken Hannam dont elle a produit Summerfield et Break of Day, puis Ken Cameron pour Monkey Grip et Chris Thomson pour The Perfectionist. Son autobiographie, " No Picnic ", parue en 1995, a reçu des critiques élogieuses. Depuis quelques années, Patricia Lovell s'est tournée vers la production de documentaires, avec notamment Tosca: A Tale of Love and Torture de Trevor Graham (2000). L'an dernier, elle a " bouclé la boucle " en produisant le documentaire A Dream Within a Dream: The Making of 'Picnic at Hanging Rock' réalisé par Mark Hartley.

Evelyne Bouix
Evelyne Bouix débute au cinéma en 1979 dans Rien ne va plus de Jean Michel Ribes. Elle sera ensuite la Fantine de Robert Hossein dans Les Misérables (1981). Sa rencontre cinématographique avec Claude Lelouch en 1980 sur le tournage de Les uns et les autres marque le début d'une collaboration le temps de six longs métrages (Edith et Marcel (1982), Viva la vie ! (1983), Partir, revenir (1984), Un homme et une femme, vingt ans déjà (1986) et enfin Tout ça... pour ça ! (1992)). Après Beaumarchais, l'insolent et Temps de chien, Evelyne Bouix décide de se tourner exclusivement vers les films de télévision et surtout le théâtre pour lequel elle joue régulièrement depuis 1970 (Molière, Alfred de Musset, Sacha Guitry, Tom Stoppard). Elle a récemment été à l'affiche de la pièce Lunes de miel de Nöel Coward aux côtés de son époux, Pierre Arditi.

Nicolas Rey
Nicolas Rey a fait des études de commerce tout en rêvant de devenir scénariste ou réalisateur. Mais c'est en tant que romancier qu'il se fait un nom. Après un premier roman remarqué, Treize minutes, publié en 1998, Nicolas Rey obtient le Prix de Flore 2000 pour Mémoire courte, où il nous plonge dans l'eau trouble d'une vie qui bascule. Il confirmera en 2003 avec Un début prometteur, dans lequel on retrouve ses thèmes de prédilection, comme la difficulté d'être adulte. Courir à trente ans, son quatrième roman, sort en 2004. La critique loue l'acuité avec laquelle il dépeint les désillusions des post-adolescents, son sens de la formule et son humour dévastateur. Mais Nicolas Rey n'en reste pas là. N'ayant de cesse de s'essayer à différentes disciplines, il fait ses classes sur France 3, puis sera chroniqueur à 'Technikart' avant d'être reconnu comme journaliste. Depuis, il travaille pour quelques émissions et magazines de renom : 'Culture et Dépendances', 'Zurban', 'Le Figaro'…

Agathe de la Boulaye
Artiste touche-à-tout, Agathe de la Boulaye fait ses débuts sur les planches et à la télévision, avant de s'essayer au cinéma en 1995 avec une apparition dans Jefferson à Paris de James Ivory. La comédienne alterne ensuite petits rôles (Un amour de sorcière, Hygiène de l'assassin) et personnages plus conséquents dans des productions plus modestes (Vive elle, Pudeur oblige).
En 2002, elle se fait remarquer dans Irène, avant de rejoindre la distribution de Michel Vaillant. Après une première expérience internationale sur le thriller The Girl face à Claire Keim, elle est retenue pour "arbitrer" le duel Alien-vs. Predator de Paul Anderson. Elle poursuit sur sa lancée en 2004 avec le film de guerre The Last Drop, dans lequel elle donne la réplique à Michael Madsen et Billy Zane. Agathe de la Boulaye a récemment été l'héroïne de la saga estivale à succès; Trois femmes... un soir d'été diffusée en août sur France 2

Manuel Blanc
Manuel Blanc commence sa carrière de comédien en 1991, avec le film J'embrasse pas de André Techine. Sa prestation lui vaudra le César du Meilleur Espoir Masculin 1992. Nous le retrouverons ensuite dans Un Crime de Jacques Deray. En 1993, il se voit décerner le prix Jean Gabin pour son interprétation dans Des Feux mal éteints de Serge Moati. Manuel Blanc a également joué dans, Exit d'Olivier Megaton (1998), Deux, de Werner Schroeter (2001), L'homme que j'attends de Sophie Blondy (2001), Mes parents de Rémi Lange (2002), Je t'aime je t'adore de Bruno Bontzolakis (2002) et dernièrement dans Avant qu'il ne soit trop tard de Laurent Dussaux (2004).

Mathieu Simonet
Mathieu Simonet débute au cinéma grâce à Claude Chabrol dans Merci pour le Chocolat où il occupe un second rôle. Puis vint son premier grand rôle sur grand écran dans La Bande du Drugstore, réalisé par François Armanet. Il participe au film fantastique Brocéliande, réalisé par Doug Headline où il campe le rôle du méchant. Steven Soderbergh l'a engagé pour une intervention dans Ocean's 12. L'an dernier, il a tourné dans le second film d'Anne Villacèque : Riviera, aux côtés de Miou-Miou, Elie Semoun et Vahina Giocante. La sortie est prévue pour cet automne. Récemment, il vient de passer cinq mois entre le Maroc, les Vosges et le Sud de la France sur le tournage d'Indigènes, réalisé par Rachid Bouchareb, qui retrace l'engagement des soldats Maghrébins aux côtés des Français durant la Seconde Guerre mondiale. Les autres rôles principaux étant tenus par Jamel Debbouze, Sami Bouajila, Roshdy Zem et Samy Nacéri.
En tant que réalisateur, Il a tourné l'an dernier son premier court métrage de fiction : Le Carnet Rouge, adapté d'une courte nouvelle de Paul Auster, et prépare actuellement son second court métrage : Prunelle et Mélodie .

Alexis Trégarot
C'est en 1996 qu'Alexis Trégarot rejoint l'univers de la télévision en intégrant l'équipe de Tina Kieffer sur TF1 pour J'y crois - J'y crois pas. Il enchaîne ensuite La Cinquième, M6, Capa… Quand Marc-Olivier Fogiel reprend le magazine TV+, Alexis intègre l'équipe en tant que journaliste. En 2000, il suit Marco sur France 3, et devient chroniqueur dans On ne peut pas plaire à tout le monde. Alexis Trégarot était également aux côtés de Marco Fogiel dans Vous écoutez la télé sur France Inter. Dernièrement, il était rédacteur en chef de Soyons directs sur M6. Depuis il a créé sa propre émission ;Troisième rappel sur France 3 et Paris Première et fait également parti de la bande du Fou du roi sur France Inter.


LONGS METRAGES | ANTIPODES JUNIOR | DOCUMENTAIRES | COURTS METRAGES | EXPOSITIONS | TABLES RONDES

<< ACCUEIL 2005 | GRILLE DES PROJECTIONS