> samedi 14, 20h > dimanche 15, 17h
 
 
   
         
   

Nouvelle-Zélande, 1868 - un pays déchiré par la guerre entre les colons britanniques et les tribus maories tentant de résister à l'envahisseur. Sarah O'Brien, une jeune Irlandaise, a grandi dans une garnison sur la Grande Rivière. Très jeune, Sarah tombe amoureuse d'un Maori et donne naissance à un garçon, héritier de deux cultures antagonistes. A l'âge de sept ans, l'enfant est enlevé par son grand-père maori. Dès lors, Sarah n'a plus qu'une obsession : retrouver son fils. Après plusieurs années, elle obtient l'autorisation de le revoir en échange de soins médicaux administrés au chef des rebelles, Te Kai Po. Les expériences vécues par Sarah aux côtés des Maoris et les retrouvailles avec son fils, devenu un jeune guerrier dans la tradition maorie, vont amener Sarah à remettre en question les valeurs héritées de son éducation. Alors que les tensions entre les Maoris et les Blancs atteignent leur paroxysme, Sarah et son fils se retrouvent tiraillés entre deux mondes, l'ancien et le nouveau.

>> Sélection Festival International du Film de Toronto 2005
>> Sélection Festival de Sydney 2006

Metteur en scène, scénariste, comédien et producteur néo-zélandais, Vincent Ward a réalisé deux grands classiques du cinéma néo-zélandais, « Vigil » et « The Navigator ». « River Queen », qui demandé cinq ans de préparation est un projet qui lui tenait particulièrement à cœur. C’est son premier film depuis « Au-delà de nos rêves » (1998).

 
 
RIVER QUEEN
 
Nouvelle-Zélande/ G.-B. / 2005 / 114 min / 35 mm / couleur / VOSTF / drame historique

Réalisation : Vincent Ward
Scénario : Vincent Ward, Toa Fraser,
Photo : Alun Bollinger
Montage : Ewa J. Lind
Musique : Karl Jenkins
Production : Chris Auty, Don Reynolds

Interprétation : Samantha Morton, Kiefer Sutherland, Cliff Curtis, Temuera Morrison, Anton Lesser, Rawiri Pene, Stephen Rea,