9émes Rencontres Internationales du Cinéma des Antipodes
               
  Longs métrages        
Phil Noyce

PHILLIP NOYCE
Président du Jury

Phillip Noyce est né dans une petite ville du bush australien Griffith, en Nouvelle Gales du Sud. Adolescent, il découvre aussi bien le cinéma underground que le cinéma commercial américain.

A 18 ans il réalise son premier film « Better to Reign in Hell » produit en vendant un rôle à ses amis. En 1973 il est admis à l’école de cinéma australienne de Sydney, l’AFTRS tout juste crée. Il y réalise un documentaire de 50’ « Castor and Pollux », primé Meilleur Film Australien en 1974. L’année suivante, il réalise son premier film professionnel  « God Knows Why, But it Works ». Ce qui lui permet de passer au long métrage avec « Backroad » dont le comédien principal est l’activiste aborigène Gary Foley. En 1978, il réalise et co-écrit  “Newsfront”, succès public et Prix du meilleur réalisateur et du meilleur scénariste aux AFI. En 1982, « Heatwave » qu’il réalise et co-écrit est sélectionné à la Semaine de la Critique à Cannes.

Parmi ses films tournés aux USA il y a « Jeux de Guerre » et « Danger Immédiat » avec Harrison Ford, « Calme Blanc » avec Nicole Kidman, Sam Neill, Billy Zane, « The Bone Collector » avec Denzel Washington et Angelina Jolie. Après 12 ans de travail à Hollywood, il retourne s’installer en Australie et réalise quasiment en même temps deux films qui vont le voir récompensé de nombreux prix : « The Quiet American » et « Le Chemin de la Liberté », inspiré d’une histoire vrai, qui suit le périple à travers le désert de trois jeunes filles aborigènes enlevées à leur parent et placées dans un orphelinat.

En 2006, il réalise « Au Nom de la Liberté » inspiré de l’histoire de Patrick Chamusso et de se son engagement dans la lutte contre l’Apartheid. Il prépare l’adaptation d’un roman de Tim Winton « Dirt Music ».

 

JULIE BERTUCCELLI

Née en 1968, après des études de Philosophie, Julie Bertuccelli devient, pendant une dizaine d’années, assistante à la réalisation sur de nombreux longs métrages, téléfilms et courts-métrages auprès d’Otar Iosseliani, Rithy Panh, Krysztof Kieslowsky, Emmanuel Finkiel, Bertrand Tavernier, Jean-Louis Bertuccelli, Christian de Chalonge, René Feret…
Puis à la suite d’une initiation à la réalisation documentaire en 1993 aux Ateliers Varan, elle réalise plusieurs documentaires pour Arte et France 3 dont « La Fabrique des juges », « Bienvenue au grand magasin », « Un monde en fusion », « Otar Iosseliani, le merle siffleur »…

« Depuis qu’Otar est parti… » est son premier long-métrage de fiction, couronné notamment par le Grand Prix de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2003, le César de la meilleure première œuvre de fiction 2004, le Prix Marguerite Duras 2003 et le Prix Michel d'Ornano 2003 à Deauville…

Elle prépare actuellement son deuxième long-métrage « Des méduses dans les arbres » qu’elle va tourner en Australie.

Julie Bertuccelli
   
François Guérif

FRANCOIS GUERIF

A la tête de la collection Rivages/Noir qu'il a créée en 1986, l'homme privilégie les inédits des grands auteurs et remue ciel et terre pour dénicher d'illustres inconnus promis à devenir célèbres. La preuve ? James Ellroy…

Éditeur mais aussi journaliste, traducteur, auteur de biographies et de livres spécialisés sur le film noir, François Guérif suit le travail de ses poulains à la trace, avec un professionnalisme remarquable et une passion intarissable qui font de lui l’un des plus grands éditeurs français, qui a su donner à la littérature noire toute l'importance qu'elle mérite au sein de la production contemporaine.


XAVIER DELUC

Né à Caen en 1958, c’est à l’âge de 14 ans qu’il joue pour la première fois dans un court métrage dans le cadre d’une activité culturelle au sein de l’école. Petit à petit l’envie de jouer, de prendre la plume, de chanter font leur apparition…
Après le bac, Xavier part à Paris pour prendre des cours de théâtre au cours Florent. Très vite Robert Hossein l’engage dans « Les Hauts de Hurlevent » au théâtre. Ensuite d’autres rencontres, d’autres rôles comme « La triche » de Yannick Bellon, « On ne meurt que deux fois » de Jacques Deray, deux films lui valurent des nominations aux César.  
Xavier a aussi tourné pour Jacques Doillon dans « La tentation d’Isabelle », Pierre Granier Deferre dans « Cours privé », Claude Lelouch dans « Les parisiens »…

Quelques années plus tard, Xavier est remonté sur les planches sous la direction de Jean Marais dans « Bacchus », joué au Théâtre des Bouffes Parisiens.

Pour la télévision, il a tourné de nombreux unitaires comme « Alberte » sous la direction de Jean Sagols, « La battante » de Didier Albert, et aussi dans des séries comme « Dolmen » et « Section de recherche », actuellement diffusée sur TF1 et dont la saison 3 sera prochainement en tournage.

En parallèle, Xavier écrit des idées de films, de pièces…
Il vient de sortir son 1er roman « Ton écho ne meurt pas » édité chez France Europe Editions et il termine le montage de son 1er film « Tombé d’une étoile » qui sortira sur les écrans en 2008.

Xavier Deluc
Philippe Lefait

PHILIPPE LEFAIT

Philippe Lefait commence sa carrière Europe 1 en tant que grand reporter de politique étrangère et présentateur du journal. Il arrive ensuite sur Antenne 2 où il sera successivement grand reporter de politique étrangère, chef du service politique étrangère, puis présentateur du journal.

Depuis 1998 il produit et présente l’émission « Le cercle de minuit » qui s’appelle désormais « Des mots de minuit ».

Parallèlement, Philippe Lefait donne des cours de journalisme à l’IEP de Paris et à l’ESJ de Lille.
Auteur, il a également publié « Quatre ministres et puis s’en vont » aux Editions de l’Atelier, « Des souliers et de hommes » aux Editions Julliard et il est directeur éditorial de la collection  « Les entretiens de la cité », aux éditions du Cherche-midi.

GABRIELLA WRIGHT

Gabriella a passé ses douze premières années dans sa ville natale, Londres.
Elle est ensuite partie en France avec sa famille pour accomplir le rêve de ses parents, de vivre dans la campagne française. C’est là que Gabriella a appris le français. Entre des clubs de théâtre, des groupes de rock et la pension au lycée, elle développe une passion pour le monde de l’art...
Encouragé par son père, sculpteur-peintre-artiste multimédia et sa mère professeur-écrivain, elle décide de se plonger dans le monde de la comédie et du chant, de l’écriture et de Shakespeare.
Après avoir obtenu son Baccalauréat, Gabriella auditionne pour entrer dans une école d’acteur à Paris. Très vite, elle entreprend des études de comédienne et enchaîne les cours avec des professeurs divers tels que Susan Batson et Jack Garfein, étudiant les différentes techniques du jeu de la scène à Paris, New York et en Nouvelle-Zélande.
Elle acquiert de l’expérience en jouant des rôles au théâtre et en chantant dans un groupe de trip hop, en écrivant et en jouant dans des courts métrages.
En 2004, elle obtient son premier rôle principal au cinéma dans le film "One Dollar Curry", écrit et réalisé par Vijay Singh, Elle a également travaillé avec Abel Ferrara sur le film "Mary", présenté en sélection officielle au Festival de Venise 2005.
Elle sera prochainement à l’affiche de deux longs-métrages : « Le dernier gang » d’Ariel Zeitoun et « Rezo Zéro » de Franck Vestiel.

Gabriella Wright
           

Cliquez ci-dessous pour voir un message vidéo de Phillip Noyce.